Outil d’aide à la décision médicale pour traitement d’un cancer du poumon

Total votes: 0

Notre projet a été de créer un logiciel, permettant au médecin de prendre une décision instruite concernant la chirurgie thoracique, dans l’optique d’éviter au maximum les problèmes post-opératoires.

Notre travail s’appuis sur une base de données de 15000 patients fournie par la Haute Autorité de Santé (HAS). Notre outil donne une indication sur la probabilité d’un risque post-opératoire pour le patient. Nous avons travaillé en collaboration avec le Professeur Alain Bernard, vice président de la commission d’évaluation des dispositifs médicaux à l’HAS et médecin du service thoracique au CHU de Dijon, afin de créer un logiciel simple d’utilisation et intuitif.

Généralement, le sujet atteint d’un cancer du poumon présente des maladies parallèles. Nous avons donc, en collaboration avec le Professeur Alain Bernard, listé ces maladies en leur associant un coefficient (il permet d’affiner le danger post-opératoire). Lorsque le médecin utilise le logiciel, une interface lui permet de sélectionner les caractéristiques du patient. Une fois tous les paramètres remplis, une touche de validation permet au programme de calculer la probabilité d’un risque post-opératoire que le patient peut présenter. Le médecin pourra alors prendre une décision instruite, basée sur des statistiques, quant à l’éventuelle opération d’un patient, l’approfondissement des examens ou la contre-indication d’une opération.

Une fonction de test nous a permit de récupérer des données de patients dans le service de chirurgie thoracique du professeur Alain Bernard. À ce jour, des données nous ont été communiquées pour seulement 10 patients ce qui ne nous permet pas d’établir une analyse objective de notre logiciel en condition réelle. En effet, la sensibilité de notre logiciel, ce qui correspond à la capacité d’un test à donner un résultat positif lorsque la condition est présente, ne peut pas encore être calculée car aucun des patients suivis par le Professeur Alain Bernard, depuis le lancement de la phase de test, n’est décédé. Cependant, nous avons tout de même pu déterminer la spécificité de notre logiciel, ce qui correspond à la capacité d’un test à donner un résultat négatif lorsque la condition n’est pas présente, qui semble satisfaisante puisqu’elle est égale à 100%. Les prochains tests effectués par le professeur Alain Bernard, nous permettront de faire une analyse plus exacerbée de notre logiciel, et de valider le bon fonctionnement de celui-ci.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Ce test a pour but d'empêcher les spams.
1 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.